La proximité en renouvellement constant au sein de nos collectivités

François Baroin, président de l’Association des maires de France (AMF)

Face à une mondialisation parfois déstabilisante et aux tensions sociales qui traversent le pays, la commune constitue un repère, une communauté humaine et un espace de solidarité. Cette appropriation de la « petite patrie » par les Français tient aux politiques d’aménagement des communes qui améliorent le cadre de vie. Elle s’explique tout autant par le déploiement de services de proximité qui s’organisent et se répondent dans une logique de cohésion sociale. Ces services de proximité se renouvellent de façon continue au regard de leur perfectionnement qualitatif (accessibilité des personnes âgées ou handicapées, numérique…) et quantitatif mais aussi des changements institutionnels (commune nouvelle, intercommunalité…). Leur mise en œuvre est aussi repensée par un fort décloisonnement des contributeurs (services déconcentrés de l’État, collectivités, professions libérales…) qui s’associent au sein d’espaces partagés (maisons de services publics, hôtels d’entreprises, maisons de santé, tiers lieux…). L’adaptabilité du service public de proximité est une réalité quotidienne rendue possible par le contact direct avec l’usager / citoyen et incontournable par l’efficience qu’il impose.