Enquête nationale

Les Français et les services publics de proximité

 

A l’approche de l’élection présidentielle, alors qu’émergent dans les programmes des candidats à l’Élysée un certain nombre de mesures visant la fonction publique, et notamment la fonction publique territoriale, la Mutuelle Nationale Territoriale et SMACL Assurances ont souhaité interroger les Français sur leur perception des services publics de proximité, assurés par les collectivités locales, et des agents qui les exercent.

L’enquête d’opinion conduite par l’IFOP pour la MNT et SMACL Assurances étudie le rapport des Français aux services publics de proximité. Quel regard portent-ils ? Quel est leur attachement à ces services et à leurs agents ?

Télécharger la synthèse ou l’enquête complète.


Les Français jugent que les services publics de proximité et leurs agents leur sont utiles au quotidien, et participent à leur qualité de vie et à leur bien-être.

 

Une reconnaissance de l’utilité globale des services publics de proximité des Français sur une diversité d’activités et de métiers

En moyenne, 92% des Français considèrent que les services publics de proximité sont utiles sur leur territoire.

Cette reconnaissance porte sur un ensemble de services et de métiers (services de sécurité, établissements scolaires, propreté, services pour les personnes âgées et dépendantes, réseau de transports et de circulation, actions en faveur de l’environnement, services pour la petite enfance, culture et loisirs, aide au développement économique et formation).

De plus en 83% des Français considèrent que les agents de la fonction publique territoriale sont utiles.

 

Une contribution claire à la qualité de vie et au bien-être des Français grâce à des services publics de proximité en adéquation avec leurs besoins

 

Les Français ont en large majorité le sentiment que les services publics de proximité sont au service des citoyens (73%).

 

Parmi les représentations associées au service public de proximité, une nette majorité de Français valorisent la qualité des services publics de proximité (67%), l’efficacité (62%) et l’adéquation de ces services au besoin des citoyens (62%).

Les Français sont très attachés aux différents services publics de proximité et ont une bonne image des agents qui exercent ces services. Ils sont d’ailleurs en majorité favorables au maintien ou à l’augmentation de l’offre qui leur est proposée. Cet attachement spontané au service public de proximité est d’autant plus important que l’on détaille concrètement les services rendus par les collectivités territoriales.

 

Un fort attachement des Français à leurs services publics de proximité, associé à une image globalement positive des agents qui exercent ces services.

Plus de deux-tiers des Français (69%) se disent attachés au service public de proximité.

Au-delà d’un simple attachement au service public de proximité, 66% des Français interrogés ont une vision favorable des agents de la fonction publique territoriale qui contribuent tous les jours à répondre aux besoins toujours plus exigeants des usagers.

 

Un attachement des Français au maintien voire à l’augmentation de l’offre de services publics

Les Français sont dans leur grande majorité attachés au maintien ou à l’augmentation de l’offre de services publics de proximité (84%), ainsi qu’aux moyens qui sont consacrés à ces services (entre 81% et 93% selon les services)

Notons d’ailleurs que parmi ceux appelant à un développement plus important des services publics de proximité, 43% se disent même prêts à payer davantage d’impôts locaux pour les financer.

 

Un attachement spontané qui croit très fortement à l’évocation des services concrètement rendus par les collectivités territoriales et leurs agents.

Après déclinaison des différents services publics de proximité (propreté, sécurité, environnement, écoles, etc.) l’attachement des Français au service public de proximité augmente considérablement (83% soit +14 pts par rapport à l’attachement au service public de proximité évoqué de manière abstraite).

Près de la moitié des Français, soit 46%, s’estiment mal informés sur leurs services publics de proximité. Cela démontre la nécessité de conserver une approche concrète dans le débat sur le service public de proximité, tout en menant un travail d’information et de sensibilisation des Français sur les services publics de proximité

L’image des agents publics territoriaux est directement corrélée au niveau de proximité des Français avec leurs services publics de proximité (en fonction de l’échelon communal, départemental, intercommunal ou régional). Plus celui-ci est important, plus l’image est bonne (75% des Français ont une bonne image des agents de leur commune  quand 59% des Français ont une bonne image des agents de leur conseil régional)

 

La question du maintien de l’offre de services publics de proximité est donc une question qui rassemble l’opinion publique française, d’autant plus fortement que l’on évoque concrètement les différents services publics de proximité proposés.

 

Les services publics sont globalement considérés comme de qualité satisfaisante, efficaces et utiles. La question de leur caractère innovant fait davantage débat.

Les Français sont globalement satisfaits de la qualité (67%) et de l’efficacité (62%) des services publics de proximité restent à faire. Ils sont moins nombreux à considérer que les services publics sont innovants (43%)

 

En ce sens, la MNT et ses partenaires, SMACL Assurances et le Conseil Supérieur de la Fonction Publique Territoriale, portent une démarche de réflexion autour du service public utile et proche de demain. A l’occasion de leur débat national sur le service public de proximité, ils souhaitent alimenter les réflexions autour de l’innovation dans le service public de proximité et valoriser des bonnes pratiques portées par des collectivités territoriales.

 

LA MÉTHODOLOGIE

Dans cette démarche, la MNT et SMACL Assurances ont été accompagnées par l’institut d’études Ifop, qui a réalisé une grande enquête nationale auprès de 4 047 personnes, âgées de 18 ans et plus, réparties dans 8 grandes régions définies par la MNT. Cet échantillon conséquent est représentatif de la population française. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 13 au 22 février 2017.