Auch : accompagner les collectivités pour prévenir l’absentéisme

Entre 2008 et 2011, la Ville d’Auch, le centre intercommunal d’action sociale (CIAS) du Grand Auch et Grand Auch agglomération (GAA) subissent une sévère aggravation de l’absentéisme de leurs agents : plus de 10 % de leur masse salariale. En 2012, face à ce problème très préoccupant, l’absentéisme est déclaré « grande cause sociale » et un comité de pilotage est constitué, associant notamment élus, représentants du personnel et médecins du travail. Cette instance lance alors un nouveau plan pluriannuel de lutte et de prévention de l’absentéisme et met en place plusieurs actions : maintien du contact avec les agents absents longtemps, visites médicales renforcées, entretiens de retour en activité avec le manager de proximité, cellule de maintien dans l’emploi et reclassement, activités sportives animées par les éducateurs sportifs de la collectivité pour leurs collègues, etc.

Des résultats probants

La MNT accompagne, avec l’ANPAA (Association nationale de prévention en alcoologie et en addictologie), ces collectivités sur le thème des addictions lors de trois séquences : formation de référents addiction, acquisition de bonnes pratiques par les encadrants, sensibilisation de 850 agents. Des conférences de sensibilisation appréciées par les agents. Aujourd’hui, cinq ans après le lancement de ce plan d’actions, les résultats sont positifs, puisque dans un contexte général de dégradation de l’absentéisme dans les collectivités, le phénomène s’est sensiblement réduit. Pour autant, pour inscrire dans la pérennité la maîtrise de l’absentéisme, les collectivités doivent engager des actions nouvelles en lien avec la prévention des risques psychosociaux, la qualité de vie au travail ou la prévention de la pénibilité.